Circuit Ouzbékistan Classique 8 jours 4*

OUZBÉKISTAN / Tashkent / Tashkent
  • Pension Complète
  • 20.07.2018
Dès
CHF 157Par personne
Par nuit
Réserver

Jour 1. Tashkent

Arrivée à l’aéroport de Tachkent. Accueil par votre guide francophone pour. Petit déjeuner. Visite à Tachkent : la vieille ville, Ensemble Hast Imam avec ses monuments comme la madrasa Barak Khan qui date du XVIe siècle. En face, la mosquée Tellia Cheikh date du XIXe siècle. Il y a le Coran du calife Osman, considéré comme le plus ancien au monde. Pas loin  de la mosquée  se trouve le mausolée Abu Bakhr Kaffal Shashi date du XVIe siècle dédié à la mémoire d’un des premiers imams, mort en 976. La mosquée Hast Imam du 2007. C’est en s’enfonçant  encore dans les  ruelles qui partent du square que la promenade prend tous son sens, entre les tchaïkhanas où se réunissent les aksakal, ces anciens qui administrent la vie du quartier.  Transfert à l'aéroport de Tachkent. Formalités d'enregistrement et vol pour Ourgentch HY-1057 (18:40 – 20:20).  Arrivée à Ourgentch et transfert à Khiva (35 km). Nuit à l'hôtel.

 

Jour 2. Khiva

Petit déjeuner. Visite de Khiva, qui a plus de 2 500 ans, est une curiosité unique en son genre. C’est le vrai musée à ciel ouvert. Vouz pouvez y trouver des monuments magnifiques et uniques: les madrasas, mosquées, bazar, palais. La journée dédiée à la visite guidée d'Itchan Kala, la ville intérieure: madrassa Amin Khan, le Kalta Minor, le Kounya Ark avec le musée de la fabrication artisanale du papier de soie et de la frappe de monnaie. Visite de la mosquée du Vendredi du X-XVIII siècle, du palais Tach Khaouli et de son harem, de la medersa et du caravansérail d'Allakouli Khan. Du sanctuaire  plus important et visité de la ville: mausolée Pakhlavan Makhmoud, du minaret et de la madrassa Islam Khodja. Dîner dans une medersa avec folklore khorezmien.   Déjeuner avec dégustation de «chivitoshi» spécialité typique de la région (nouilles à l'aneth). Nuit à l'hôtel.

Jour 3. Khiva - Boukhara

Petit déjeuner. Départ pour Boukhara (480 km 8-9 heures de la route). Itinéraire porte à traverser le fleuve Amou Daria et le désert Kizilkum (signifiant « sable rouge » en ouzbek). Les deux grands fleuves de l’Ouzbékistan sont l'Amou-Daria et le Syr-Daria Dans l'Antiquité l'Amou-Daria connaissaient sous le nom de Oxus (en grec ancien : Oxos d'où son ancien nom de Oxus ) et Syr Daria – Yaxartes. L'Amou-Daria naît dans les montagnes du Pamir. L'Amou-Daria est formé de la jonction de deux puissants cours d'eau, le Vakhch (qui a donné le nom d'Oxus) venu du nord-est (Kirghizistan etTadjikistan) et le Piandj venu du plateau du Pamir (à l'est). Long de 2660km, mais navigable sur 1 450 km, depuis la ville de Termez, en Ouzbékistan, jusqu'à la mer d'Aral. 1500 km du fleuve  traverse territoire de l’Ouzbékistan. On présume que le cours du fleuve a changé par l'effet d'un tremblement de terre et qu'il se jetait autrefois dans la mer Caspienne. Aujourd’hui l'Amou-Daria sert de frontière entre l'Afghanistan et le Tadjikistan, et entre l'Ouzbékistan et le Turkménistan. Le désert du Kyzylkum ou désert du Kyzyl-Koum  (en ouzbek Qizilqum, qui signifie littéralement « sable rouge ») est un désert partagé entre le Kazakhstan, l'Ouzbékistan et, pour une petite partie, le Turkménistan. Il est situé entre les rivières l'Amou-Daria et le Syr-Daria. Il couvre environ 298 000 km2, ce qui en fait le 16e plus grand désert au monde. Il est connu pour abriter des dépôts d'or et de gaz naturel. Quelques villages se trouvent le long des cours d'eau et des oasis. Ce sont important pour l’économie du pays les gisements de urane, aluminium, cuivre, argent, pétrol etc. Arrêt en cours de route pour goûter de « chachliks » (fameuses brochettes). Arrivée à Boukhara. Nuit à l'hôtel.

 

Jour 4. Boukhara

 Petit déjeuner. La journée dédiée à la visite de la ville vieille. Oasis au cœur du désert rouge, Boukhara est la perle du Kyzyl Kum. Située sur la Route de la soie, Boukhara a plus de 2 500 ans. C'est l'exemple le plus complet d'une ville médiévale d'Asie centrale dont le tissu urbain est resté majoritairement intact, avec de nombreux monuments dont la célèbre tombe d'Ismaël Samani, chef-d'œuvre de l'architecture musulmane du Xe siècle, et de nombreuses medersa du XVIIe siècle. Visite de la madrassa Nodir Devon Beghi (1622) avec la honaqo autour du Liab-i-Khaouz (« Au bord du bassin »). Près du bassin se trouve également une statue de Nasr Eddin Hodja sur son âne. Visite de la madrasa Koukeldach (1568-1569) Elle a été construite en 1568 par Koulbaba Koukeldach et la plus grande madrasa de la ville. L'ancienne mosquée Magok-i-Attari . La moquée a été construite  sur les vestiges d’un temple zoroastrien. C’est la mosquée la plus ancienne de Boukhara. La façade Sud de l’actuelle mosquée date du XIIe siècle. La madrasa de Ulugbek (1417) est l’une des madrasas les plus anciennes d’Asie centrale, construites également sous Ulugh Beg - petit-fils de Timour. La madrasa di Abdal Al-Aziz-Khan (1652) n'a pas été achevée du fait du coup d'État destituant le Khan. L'intérieur des deux mosquées, la mosquée d'hiver et la mosquée d'été, est richement décoré. Le symbole principal de la ville est  le minaret Kalon avec ses 48 m de mètres de hauteur. Le minaret fut construit en 1127, voulu comme la plus haute tour d’alors. Sous les Manguits (XVIII - XX), les criminels étaient menés au sommet, placés dans des sacs et poussés dans le vide après lecture de leurs méfaits. Alors  il s'est appelé la Tour de la Mort. Près du minaret Kalon se trouve la mosquée Kalon. La mosquée Kalon est l’une des plus anciennes et des plus vastes d’Asie centrale: 180 x 80 m. Elle  subit deux effondrements, fut incendiée en 1608 et détruite par les Mongols en 1219. La structure visible aujourd’hui a été achevée en1514, le mihrab a été embelli en 1541. Sur la place aussi se trouve la madrasa Mir – i – Arab du 1536. La madrasa est aujourd'hui encore en activité. Visite de la Citadelle Arc. La citadelle Ark, dans sa configuration globale actuelle, date du XVIe siècle, sous les, mais la première forteresse sur ce site a été construite au VIIe siècle. Les bâtiments visibles aujourd’hui datent des trois derniers siècles. Elle a servi de résidence aux émirs jusque 1920, date de destitution du dernier émir par les forces russes. L’entrée de la citadelle se fait à partir d’une grande place (Registan). En face de l’Arc il y a la mosquée Bolo Khauz de XVIII – XX siècle. Visite du parc des Samanides et des fabuleux mausolées d'Ismaïl Samani et de Tchachma Ayoub, ainsi que de la source du prophète Job. Nuit à l'hôtel

 

Jour 5. Boukhara – Chakhrisabz - Samarkand

Petite déjeuner et transfert à CHAKRISABZ – la ville natale de Timur (Tamerlan). Le nom de la ville signifie « la ville vert». C’est une ville située au 90 km au Sud de Samarkand avec 90 mille des habitants. La visite des ruines de Ak-Sarai – Le Palais Blanc (1379-1404). C’est une construction grandiose qui devait montrer grandeur de roi Timur dit Tamerlan –  le boiteux Timur. Ak signifie « blanc », mais s’entendait comme « noble », car le blanc n’était aucunement la couleur du palais de Tamerlan dont les murs étaient couverts de majolique azur et bleu foncé. En réalité aujourd’hui y peut observer les ruines du portal d’entrée de palais. Mais seul ses ruines nous font imaginer la beauté et grandeur de bâtiment voulu de Timur. Le même vaut pour Dor us Siadat « maison de la puissance et de la volonté » où vous pouvez visiter le tombeau de fils aîné de Tamerlan et la crypte de Tamerlan. La ville a une mosquée appelée Kok-Goumbaz, la «coupole bleue» (1437). C’est la mosquée construite de Oulugbek – le petit-fils de Tamerlan. Transfert à Samarkand. Nuit à l'hôtel.

 

Jour 6. Samarkand

Petite déjeuner. Toute la journée dédié à la visite de Samarkand – la perle de l’Orient. Les premiers témoignages de Samarkand, carrefour culturel entre Orient et Occident remontent au VIIe siècle avant J. C. Visite du mausolée Gur Emir – le Tombeau de l'Emir. La place où sont enterrés le grand Tamerlan et son descendants. L'ensemble impressionnant du Reghistan : la Medersa d'Oulougbek (1420) et Tilla-Kari et Cher-Dor, datant toutes deux du XVIIe siècle. Après – midi le visite du complexe des mausolées Chakhi-Zinda lié à nom de cousin de prophète Mahomet. La mosquée Bibi-Khanym et le grand bazar Siob. Nuit à l'hôtel.

 

Jour 7. Samarkand

Petite déjeuner. Puis la visite de musée Afrosiab situé parmi les ruines de Samarkand antique. Le musée contient les peintures murales  « aux ambassadeurs » (VIIe siècle de notre ère). L'observatoire d'Ouloug Beg et son fameux sextant. Visite au mausolée de Khodja Daniyar, les musulmans l’appellent ainsi, ou du prophète biblique Daniil - son nom par les crétiens ou de Daniel - un de grands prophètes judaïques, est situé près de la rivière Syab, parmi les collines d’Afrassyab. Les discussions au sujet - le corps de qui est-il enterré dans le mausollée se poursuivent jusqu’à aujourd’hui. Après – midi temps libre. Nuit à l'hôtel.

 

Jour 8. Samarkand – Tashkent – Home

Petit déjeuner. Départ pour Tashkent (300 km 4-5 heures de la route). Arrivèe à Tashkent. Déjeuner. Transfert à aéroport de Tashkent. Formalités d'enregistrement et vol retour. Fin des nos services.

Vos derniers hôtels consultés